Le service chez Busch & Muller (BUMM ou B&M)

Ayant acheter une lampe IXON IQ Speed, je me suis retrouvé avec un problème de câble sur le connecteur. Le câble étant trop rigide, celui-ci à cassé directement au niveau du connecteur.

Batterie IXON IQ1

Je contacte le service après vente de B&M qui me fait la proposition alléchante de changer la batterie pour un prix de 40 euros sans frais de port alors que je peux la trouver sur Internet pour 43 euros frais de port inclus. Merci pour le service…

Je précise au Service Après Vente que la batterie n’est pas morte  (même si sa qualité de départ est discutable; puisque qu’elle se décharge très rapidement lorsque l’on ne l’utilise pas). Je leur signale que je peux très bien changer le connecteur moi-même (j’ai quelques notion de soudure) et après une assez longe négociation sur la gratuité de l’envoi faisant peser le fait que je dois faire le travail moi-même alors que je suis devant un défaut de conception, le service après vente accepte de m’envoyer gratuitement les connecteurs mais à une longueur tel que je ne peux pas les remplacer mais simplement bricoler une réparation de fortune.

Batterie IXON IQ2

Voilà, le service Busch & Muller. Juste ce qu’il faut et pas plus. Pour moi, c’est fini, à l’avenir je n’achèterais plus rien chez eux.

Je vous parlerais dans un prochain post du service Lupine dont les produits sont plus cher mais de nettement meilleure qualité avec un service après vente vraiment exemplaire.

Bière et vélo

J’apprécie généralement une bonne bière après un longue journée de vélo. Douché, les yeux pleins des images vues le long du chemin la journée, j’apprécie avec mon repas de boire une bonne pils. D’autres n’attendent pas la pause pour se faire plaisir :-) J’ai pas encore essayer, ne sais pas si j’essaierai un jour mais en Allemagne le concept fonctionne plutôt bien. A quand, le même sytème avec un bar à vin ?

Et en hivers, cela donne ça avec le vin chaud

Google Maps affiche les pistes cyclables

Cela fera peut-être réfléchir certains aménageurs. Cela laissera beaucoup de vélotafeurs songeurs sur les difficultés à créer un parcours sécurisé pour leurs déplacements.

De mon côté, j’en ai profité pour voir les aménagements des villes successives où j’ai vécu en France comparativement afin de les comparer avec Constance, ville dans laquelle je vis actuellement.

En ce qui concerne le vélo, le constat est sans appel, il fait mieux vivre à vélo en Allemagne qu’en France.

THIONVILLE
Capture d’écran 2013-08-01 à 09.29.23

METZ
Capture d’écran 2013-08-01 à 09.30.25

NANCY
Capture d’écran 2013-08-01 à 09.31.07

CONSTANCE
Capture d’écran 2013-08-01 à 09.32.50

Et pour le plaisir des yeux, j’ajoute Fribourg et Münster (que je ne connais pas encore mais qui donne très envie d’y faire du vélo).

N’hésitez pas à tester votre ville…

FRIBOURG
Capture d’écran 2013-08-01 à 09.33.34

MÜNSTER
Capture d’écran 2013-08-01 à 09.57.01

https://maps.google.com/

Colimaçon à vélo

Vous connaissez les escaliers à colimaçon. Si comme moi enfant, vous vous amusiez de ce mot et de la forme en spirale, vous allez adorer le colimaçon à vélo. Les photos sont prises dans la ville de Constance en Allemagne sur les abords du pont qui traverse le Rhin.

Colimaçon 1

Colimaçon 2

Le vélobus

L’idée, un bus pour les plus petits propulsés par un vélo

Le Gocab a été primé lors de l’Eurobike 2011. Imaginez la joie et la fierté des petits lors de leur déplacement pour aller à l’école ou à la crèche.

Velobus1

Velobus2

Pour en savoir plus :
http://www.vanraam.nl/fietstaxi-gocab/itm/16445

Velo électrique sans chaîne

Un nouveau concept de vélo électrique pliant est proposé par Mando footloose. Le principe est de transformer l’énergie du pédalage directement en électricité d’ou l’absence de chaîne. Je ne préjuge pas de l’intérêt de l’invention n’étant pas qualifié pour le faire mais si le procédé est aussi efficace que le système de pliage, le modèle a de belle perspective.

Ci-dessous la vidéo promotionnelle

L’Eroïca, le cyclisme authentique

L’Eroica est une course de vélo à l’ancienne organisé depuis 1995 sur les routes blanches de la Toscane. Une bourse aux vélos de collection et aux pièces de rechange est également proposé. Si retrouve tout les passionnés de vieux biclous, amoureux invétérés de la petite reine.

Le reportage ci-dessous est réalisé par Edouardi Sepulchro, qui a participé à l’édition 2010 et qui propose de très beau témoignage qui ne pourra que réveiller en nous une certaine nostalgie du cyclisme.

Comment filmer le vélo en pleine nature

Les nouveaux systèmes de vol léger permettent de prendre des images très impressionnante du vélo en pleine nature. Que ce soit le BMX ou le vélo de montagne, on dispose de point de vues totalement délirant pour apprécier les prouesses techniques des pilotes les plus habiles pour ne pas dire les plus fous.

Le covoiturage comme complément au vélo

Si le vélo s’avère incontestablement le moyen de déplacement le plus efficace en milieu urbain (on parle d’une moyenne de 14 km/h en ville pour la voiture contre 15 à vélo. Personnellement, j’arrive même à une moyenne de 17 km/h)

Mais pour les destinations longues et mal desservit par les transports en commun, l’automobile reste la plus adapté. C’est là qu’intervient le covoiturage.

Il permet de réduire le nombre de voiture sur la route, donc de fluidifier la circulation, de réduire l’émission de CO2, de payer moins cher son trajet et de faire connaissance avec de nouvelles personnes tout en rendant les trajets moins monotone. Au final que des avantages :)

Pour en savoir plus :

L’évolucycle

Un vélo qui grandit avec l’enfant !!!

Ce concept assez génial est proposé en Belgique dans les ateliers L’Heureux cyclage .

Le principe, c’est de permettre aux enfants d’avoir un vélo toujours adapté à sa taille et à ses besoins durant… 10 ans.

En pratique, l’enfant se rend dans un atelier participant, signe un contrat et pour 65 € repart avec un vélo.
Dès que celui-ci devient trop petit ou ne répond plus à ses besoins, l’enfant retourne à l’atelier et en choisit simplement un autre, sans payer et ceci durant… 10 ans.
A chaque changement, l’enfant remet son ancien vélo en état pour que celui-ci profite à un autre (A sa charge le coût des éventuelles pièces neuves.)
Les vélos proposés sont de seconde main, de qualité et remis à neuf. C’est si simple, comment ne pas y avoir penser plus tôt. On se prend de rêver. Imaginez cette directive originale valable dans toute l’Europe. Et pourquoi ne pourrait-elle pas aussi s’étendre à d’autre besoin…

Pour en savoir plus : www.1velopour10ans.be